Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 10:40



la nature ne triche jamais... la Terre respire et recrache ses excédents... Ce qui la chatouille explose... !!!

les réponses de la nature ne sont jamais absurdes... Elle nous rappelleses codes... et nous place devant nos erreurs...

les tremblements de terre ne sont pas criminels, ils sont tout simplement les mouvements et les respirations de notre planète. Ce qui est exaspérant, c'est que nous ne sommes toujours pas en mesure de le comprendre et d'apprendre à vivre avec... le Japon  est un des pays les plus nucléarisés au monde... quelle absurdité...quelle arrogance suicidaire !!!

 

tant que l'Homme continuera à être en désaccord avec la planète,  tant qu'il entretiendra une relation hors sol, avec celle qui,  pour quelques millénaires, l'a accueilli ( ?...!.. ), les choses ne pourront guère s'améliorer...  Figé dans ses peurs,  crispé dans ses angoisses, l'Homme se trouve actuellement réduit à devenir un pantin de foire soumis et victime de ses propres erreurs... son potentiel d'acuité diminue, sa sensibilité d'écoute et de perception instinctive se déconnectent, lui rendant impossible toute acceptation de ce qu'il ne peut pas comprendre, et pire encore de ses propres incompétences...

 


 

tremblement à l'Est

debout sur la Terre de l'Ouest

la tête affreusement vide

 

 

Repost 0
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 11:12

ma main s'ouvre

sur la terre

des montagnes

 

 

 

frontière des saisons

est-ce la forêt qui attend ?

 

 

me parlant  de ses abeilles

une odeur de miel

traverse son regard

 

 

sur ce versant de montagne

la vie cherche son battement

 

 

 

tout est à apprendre

ma main se referme

sur quelques grains de poussière

 

 


 

 

 

 

Repost 0
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 21:08

de jour en jour

revenant à la forêt

je prends racine

 

 

 

lucanes 1

Repost 0
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 21:03

tout est abandonné

les roseaux reprennent leur place

 

 

 

chevalier culblanc

Repost 0
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 19:36

vue sur le Mont Aigoual
  petit espace entre les châtaigniers
pour une yourte

 

 

 

 

la route de plus en plus étroite

perd son bitume

reste la montée à pied

 

 

 

sauvage

accroché à la montagne

un potager après l'hiver

 

 

 

 

 terrasse en-dessous

une yourte

se dore au soleil

 

 

 

au printemps

lentement

je laisserai la montagne m'apprivoiser




Repost 0
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 17:45

 

et dire que j'avais oublié de le mettre ... quelle honte !!!

 

à voir, revoir et encore revoir tant que la leçon ne rentre pas ....!!!

 

 

 



Repost 0
Published by anna - dans films
commenter cet article
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 21:49

la présence des montagnes des eaux  et des forêts, le long travail d'écoute que me demande la plus  insignifiante des approches vers leur langage... approfondissent  l'acuité de ma perception des choses... quoi de plus naturel ? quoi de plus évident ? Alors que mes pinceaux pendent sur leur potence et que mes yeux cherchent  l'oiseau ou l'insecte qui me permettra de le peindre, je prends de plus en plus conscience de la vulnérabilité de la beauté qui m'entoure... Sans cesse menacée par les exigences humaines, elle recule dans les profondeurs des forêts et des océans... chaque repli est pourtant traqué puis  reconquis douloureusement par la destruction de masse que génère la cupidité humaine...

 

et pourtant, chaque fois que je retrouve la forêt, la mer ou la montagne, je reprends espoir, car dans leur  grandeur et leur puissante présence se transmet l'énergie de tous les savoirs...

 

 

sombres nuages

les grues cendrées tendent leurs cous

vers le Nord

 

 

 

plus sinistre que le ciel

la vase des marais

 

 

 

sur la grève monotone

deux oiseaux de passage



 

 



 

 

avez-vous entendu parler du gaz de schiste ? si oui, regardez cette vidéo pour mieux comprendre ce qu'une telle exploitation entraîne comme drame. Si non, regardez-là pour découvrir  le  massacre qui nous attend si  le projet d'exploitation de ce gaz venait à être appliqué en France comme le souhaite notre Gorgone au pouvoir...

 

 

cette vidéo dure 107 minutes. Elle est un peu longue à télécharger (quelques heures) ... il faut patienter et relancer la vidéo plusieurs fois... mais elle est passionnante et dénonce un des plus gros drames écologiques en oeuvre depuis 6 ans aux États-Unis ...

 

se rebeller est juste... désobéir est un devoir... agir est nécessaire...

 

 

Repost 0
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 12:25

à force d'observer les oiseaux je me suis mise à regarder les  arbres... à force de regarder la hauteur des  arbres je me suis égarée  dans le ciel, j'ai retrouvé les oiseaux et suis revenue avec eux me percher sur les branches des houppiers ... Puis j'ai regardé à l'envers, j'ai aperçu alors les mousses et surtout les lichens, ceux qui poussent au nord des troncs, ceux qui poussent au sud...  ceux qui frisent , ceux qui s'étirent en  longues barbes gris-vert et nourissent notre imaginaire... ceux qui ne sont qu'algues, ceux qui sont algues et champignons... , ... puis je me suis  penchée davantage  et j'ai vu, un monde de plus en plus petit, de plus en plus actif... un monde de lois et de règles... de batailles et de mariages, de symbiose et d'osmose... où... chacun cherche sa place. Du lierre, dont le pied  peut atteindre quatre cent ans sans jamais altérer  la vitalité de l'arbre sur lequel il s'appuie,  à l'arbre lui même, dont on ne compte plus l'âge, tout s'équilibre et tout menace l'ordre des choses établi...  Le monde de la forêt est un univers cosmopolite où chacun a un rôle déterminé, précis et régulateur, un rôle qui nous exclut, nous les humains, incapables que nous sommes d'écouter et de voir sans toucher

 

monde  mystérieux sous bien des angles, où les amis deviennent des ennemis,  où les nourrisseurs deviennent les destructeurs, où le cycle imperturbable de la vie génère sans cesse des adaptations totalement inattendues. Les lois des contraires sont imparables et l'harmonie qui suit le chaos ou le désordre qui s'installe après l'abondance, nous montrent combien tout est nécessaire pour évoluer


 

 

dans l'infiniment petit 

l'infiniment grand

 

 

 

lorsque le vent souffle de la mer

tous les arbres se mettent à trembler

 

 

 

 

fin janvier

le soleil accroche ses rayons

sur la poussière des carreaux

 

 

 

Repost 0
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 22:00

je rêve  souvent d'oiseaux

surprise au réveil

sans ailes

 

 

vent glacial

sur les étangs


 

 

 

une vieille passerelle en bois

tremble au dessus du canal

 

 

 

 là

tout est abandonné

les roseaux reprennent leur place

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 22:46

laissant la plage

deux hommes

s'enfoncent dans la brume

 

 

 

 

par dessus les chants d'oiseaux

que des bruits d'ailleurs

 

 

 

vol de grues en formation

deux d'entre elles

  rebelles

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0