Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 13:28
la pluie ruisselle contre les vitres... la ville est noire... il fait presque chaud... l'eau s'infiltre sous les tuiles et  imbibe  le plafond... Entêtée et imprévisible, elle se fraye un autre passage le long des montants des fenêtres... le mur en pierres dégouline... J'aime ces instants où tout se déchaîne... lorsque le vent frappe avec violence tout ce qui lui résiste...  lorsque impitoyable, il ne laisse  dans ses retranchements que la crainte d'une nouvelle rafale bien plus terrible... j'aime lorsque j'ignore tout de ses caprices... et que je replie mes pensées, attendant qu'il veuille bien se calmer... cela me remet un peu de plomb dans la cervelle et me ramène à  ma  juste dimension... minuscule...


trop de gris
 ce matin
les tuiles brillent


 contre la vitre
un peu de sel

 de mer


couchée
la pluie prend
la direction du vent


tempête
la ville tout entière
attend

Partager cet article

Repost 0

commentaires

pâques marcelle 02/11/2009 17:15


J'aime beaucoup! la concision et l'efficacité, et... moi aussi je me sens bien quand les éléments se déchainent :-)
Marcelle


murielle 21/10/2009 20:03


Anna, votre style d'écriture est direct, sans détour, sans ambage...le décor est planté l'action se déroule dans son ordinaire. le simple, sans évènement touche le lecteur. tout est là .
c'est beau !

Murielle